L'hydratation chez le sénior : Maintenir son bien-être au quotidien pour vivre mieux

L'hydratation chez le sénior : Maintenir son bien-être au quotidien pour vivre mieux

L’hydratation chez le sénior, comment maximiser son bien-être avec l’âge ?

 Avec la montée en âge, de nombreux facteurs favorisent la déshydratation, c’est d’ailleurs un des premiers troubles métaboliques rencontré dans les maisons de retraite et les EHPAD. Elle peut avoir des conséquences désastreuses et c'est une des 10 premières causes d’hospitalisation chez la personne âgée qui peut dans certains cas mener au décès.

La canicule de 2003 est un exemple de la gravité de ce phénomène : plus de 15 000 décès chez les sujets âgés dus à la canicule en France, il est donc important de savoir reconnaître les signes cliniques et biologiques de déshydratation chez la personne âgée et comment palier à ce problème.

L’importance de l’hydratation pour la santé

Le corps humain est composé d’environ 60% d’eau, c'est à dire que 60% de notre masse corporelle est représentée par des molécules d'eau. Celle-ci est essentielle pour le bon fonctionement du corps : le maintien de plusieurs fonctions essentielles telles que : Le fonctionnement du cerveau, la régulation de la température corporelle (thermorégulation), la digestion, le transit intestinal, le maintien d’une peau saine et du bon fonctionnement des articulations, la production des fluides corporels, comme les larmes et la salive, l’élimination, les déchets et des toxines et enfin le maintien des fonctions immunitaires.

Vous l’aurez compris, une bonne hydratation est indispensable pour rester en bonne santé.

Cela est d’autant plus évident quand on voit que les conséquences de la déshydratation qui entrainent de nombreux symptômes de la déshydratation sur notre bien-être ; maux de tête, fatigue cérébral et musculaires, irritabilité... De plus, la déshydratation ralentit le métabolisme et le système immunitaire d'où l'importance de maintenir un bon niveau d'hydratation au quotidien.

Pourquoi les besoins en hydratation se font-ils plus important avec l’âge ?

Les modifications physiologiques de l'âge

Des modifications physiologiques interviennent lors du vieillissement et l'une des premières conséquences est la diminution des réserves en eau, on constate en effet qu’avec l’âge, l’organisme perd environ 15% de sa teneur en eau. On a donc moins de réserves pour lutter contre la déshydratation. Paradoxalement, on a tendance à moins s'hydrater avec la montée en âge, qui peut être expliqué par :

  • La perte progressive de la sensation de soif au fil des ans, qui va parfois jusqu’au dégoût de l’eau, mène fatalement à la déshydratation.

  • Les déclins cognitifs naturels (troubles neurologiques, syndrome d’immobilisation) rendent l’accès aux boissons plus compliqués.

  • La fonction rénale se retrouve de plus en plus diminuée (jusqu’à l’insuffisance rénale) ce qui induit des problèmes d’incontinence car les reins perdent leur capacité à concentrer les urines et retenir l’eau. La conséquence est que malgré la diminution de la masse hydrique chez le sujet âgé et de ses apports en eau, les urines élimineront tout autant d’eau que quand il avait des apports en eau plus élevés.

  • La peur de boire : les problèmes d’incontinence ou les fausses routes fréquemment rencontrés avec l’âge amènent par ailleurs certaines personnes âgées à moins s’hydrater pour éviter ces désagréments.

Quelles sont les pathologies et situations pouvant favoriser la déshydratation

On trouve en première position les pertes digestives : les épisodes de diarrhées et vomissements sont des pathologies dont l’une des premières conséquences est la déshydratation. Il faut y remédier rapidement, car les pertes en eau et en électrolytes peuvent être conséquentes. De plus, la perte en minéraux (électrolytes) rend difficile l'absorption d'eau. Dans ces situations de deficit électrolytique, les solutions de réhydratation (SRO) sont conseillé afin de faciliter l'assimilation des liquides. Hydratis 50+ est conseillé pour les personnes de 50 ans en plus lors d'une période de déshydratation.

Les pertes cutanées : une cause sournoise de déshydratation survenant le plus fréquemment lors de fortes chaleurs (canicules) chez les personnes âgées. En effet durant les épisodes de canicule, les sudations abondantes et les coups de chaleur sont plus fréquents, ils entraînent aussi de grosses pertes d’eau.

Dans ces deux situations, il faut intervenir rapidement car, une déshydratation sévère peut survenir en quelques heures, surtout chez cette population fragile (seniors et nourrissons).

Les médicaments favorisant la déshydratation : l'effet diurétique des médicaments

Le dernier facteur à prendre en compte quand il s’agit de déshydratation chez la personne âgée est celui des médicaments. En effet, c’est une population souvent poly-médicamentée et certains principes actifs ont un mécanisme d’action pouvant aggraver une déshydratation.

Parmi ces médicaments on retrouve :

·        Des médicaments contre l’hypertension artérielle tels que les diurétiques, et IEC souvent prescrits chez les seniors.

·        Des médicaments pouvant perturber le fonctionnement des reins : AINS, Aspirine, IEC, antibiotiques de la famille des sulfamides…

·        Des médicaments perturbant les mécanismes de thermorégulation et de transpiration.

·        Des médicaments pouvant provoquer une hyperthermie : neuroleptiques, antimigraineux…

Attention, si vous avez des questions par rapport au propriétés diurétique de certain médicaments, demandez conseils à votre medecin traitant.

Comment s’assurer d’être bien hydraté ?

Vous l’aurez compris, avec le temps on ne peut plus se baser sur la soif comme premier signe de déshydratation, mais il existe des paramètres simples à surveiller afin de s’assurer qu’on est bien hydratés.

Le paramètre le plus simple et le plus fiable à vérifier est la couleur des urines : plus les urines sont foncées, moins elles sont diluées et cela est le signe d’une déshydratation.

Il est aussi conseillé de connaître les signes d’une déshydratation modérée, facile à corriger afin d’y remédier au plus vite et qu’elle ne s’aggrave. Ces signes sont :

Une perte de poids inférieure à 10% du poids du corps 

  • Les muqueuses sèches

  • Une fontanelle déprimée

  • Cernes autour des yeux.

  • Les extrémités froides.

Comment favoriser son hydratation avec l’âge : Les astuces

Consommer des aliments riches en eau

On a tendance à oublier que les aliments contribuent en grande partie à notre hydratation mais avec une alimentation variée et équilibrée, les aliments que nous consommons peuvent nous apporter jusqu’à un litre d’eau par jour. Consommer des aliments riches en eau, notamment lors des périodes de forte chaleur, est un moyen de reduire le risque de déshydratation.

Parmi les aliments les plus riches en eau on trouve tout d’abord les fruits et les légumes tel que : la tomate, les laitues, les concombres, les courgettes, les pommes, les pastèques et melons… La liste est longue et de nombreuses recettes peuvent être réalisées afin de booster son hydratation !

La viande contient aussi beaucoup d’eau à condition d’être fraiche ou crue car la chaleur provoque son évaporation. Par exemple le poulet frais et les viandes crues contiennent entre 60 et 65% d’eau.

Consommer des boissons hydratantes

Il est recommandé de boire environ 1,5 litres d’eau par jour, mais l’eau claire est une boisson vite ennuyante. Pour arriver à atteindre l’objectif quotidien on peut consommer différents types de boissons telles que des infusions, des jus de fruits frais maison, des smoothies, des bouillons de légumes. Le lait écrémé est aussi une bonne alternative en tant que boisson hydratatnte.

Attention : il vaut mieux éviter l’alcool, les thés, le café, les sodas et autres boissons sucrées : ces boissons ont des effets diurétiques ou indirectement déshydratants. Remplacer le thé et le café par une infusion est une astuce pour en réduire la consommation.

Solution de réhydratation hydratis 50+

Pour une réhydratation efficace et savoureuse tout au long de la journée, il est possible de consommer des boissons isotoniques: leur composition en sels minéraux et en électrolytes favorise l’assimilation de l’eau. L’hydratation est donc plus efficace qu’avec des boissons classiques

Hydratis 50+ est la première solution de réhydratation destinée aux seniors en prévention ou lors d'une déshydratation avérée. Elle permet une assimilation des liquides plus rapide et adaptée aux contraintes physiologiques des personnes âgées. Elle vous aide également à soutenir votre métabolisme, soutien du système nerveux, favorise la récupération musculaire, soutient le système immunitaire, antioxydant, réduit la fatigue physique et cérébrale, contribue à aider à la digestion.

Conclusion

La personne âgée est un sujet particulièrement vulnérable à la déshydratation de par les modifications physiologiques induites par l’âge.

Mais les variations physiologiques dues à l’âge peuvent avoir d’autres conséquences tout aussi graves : en effet, avec l’âge de nombreuses personnes souffrent de troubles de la déglutition ayant pour conséquence des fausses routes. Celles-ci ne sont pas à prendre à la légère car l’obstruction des voies respiratoires induite est une urgence nécessitant des gestes de premier secours rapides et précis. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article sur les fausses routes.

 

Lire la suite

La meilleure boisson pour le sportif d'endurance : comment choisir ?

La meilleure boisson pour le sportif d'endurance : comment choisir ?

La science des solutés de réhydratation oral : Avis Hydratis

La science des solutés de réhydratation oral : Avis Hydratis

Tout Savoir sur les fausses routes : L'hydratation et la dysphagie chez l'adulte

Tout Savoir sur les fausses routes : L'hydratation et la dysphagie chez l'adulte