Comment lutter contre les vagues de chaleurs de l'été et éviter les coups de chaud ?

Comment lutter contre les vagues de chaleurs de l'été et éviter les coups de chaud ?

Quelles astuces pour lutter contre la chaleur estivale ?

Les épisodes de fortes chaleurs arrivent de plus en plus fréquemment et sont éprouvants pour l’organisme, bien qu’il possède un système naturel pour combattre les hausses de températures. Malgré cela, certains supportent moins bien les élévations du thermomètre, pendant que d’autres, y sont particulièrement vulnérables. Heureusement, il existe des solutions pour aider le corps à s’adapter et éviter tous les désagréments que la chaleur peut occasionner. Avant de vous livrer les astuces pour y  faire face, voyons comment le corps s’adapte aux montées de températures et quels sont les désagréments qu’elles peuvent occasionner.

 

La nature est bien faite puisque que le corps possède des mécanismes pour maintenir sa température constante, même quand il fait chaud. L’Homme est un être dit homéotherme, c’est-à-dire qu’il a la capacité de maintenir une température moyenne constante, celle-ci est proche de 37,5 degrés. Pour cela, il est doté d’un système de thermorégulation qui s’enclenche si la température extérieure tend à menacer l’équilibre de la température interne.

En cas de fortes chaleurs, l’organisme met en place une série d’échange thermique afin d’entraîner une perte de chaleur et donc de refroidir le corps. On retrouve 4 grands types d’échanges thermiques :

-         L’évaporation : il s’agit sans doute du moyen de refroidissement le plus connu du grand public. Cet échange thermique est possible grâce à la transpiration : une fine pellicule de sueur est formée sur la peau, lui apportant de la fraîcheur. Mais c’est en s’évaporant que la sueur va permettre la dissipation de chaleur et donc le refroidissement du corps. Par ailleurs, cette transpiration peut être excessive s’il fait très chaud. Elle provoque alors des démangeaisons et des petits boutons sur la peau.

-         La radiation : l’Homme est capable de se refroidir simplement en émettant des rayonnements, ce sont ces rayonnements qui sont visibles en caméra infrarouge.

-         La convection : face à la chaleur, on observe une dilatation des vaisseaux sanguins. Cette dilatation permet de conduire la chaleur vers la peau et de faciliter les échanges thermiques avec l’extérieur : on refroidit le sang. En d’autres mots, il y a un transfert de la chaleur vers le milieu extérieur.

-         La conduction : Cet échange thermique est très simple, au contact d’un objet ayant une température inférieure à celle du corps, on observe un transfert de chaleur du milieu le plus chaud vers celui qui l’est le moins. C’est pourquoi il n’est pas rare de voir votre animal de compagnie avachi sur le carrelage frais pendant l’été.

Le degré d'efficacité du système de thermorégulation est intra-individuelle, certains supportent mieux la chaleur que d’autres. Malgré un système de thermorégulation efficace, la chaleur impacte de façon non négligeable l’organisme.

Le désordre majeur provoqué par de fortes températures sur le corps est la déshydratation. Les signes cliniques sont nombreux et facilement identifiables. Elle provoque :

-         Une sensation de soif

-         Assèche les muqueuses (bouche pâteuse)

-         Des maux de tête

-         Une grande fatigue.

-         Une perte de poids : reflète un manque d’eau dans l’organisme car elle représente 60% de la masse corporelle chez l’adulte.

-         Une hypotension : l’eau est le composant majoritaire du sang, une baisse d’eau dans le corps entraîne une baisse de volume sanguin. L’irrigation sanguine se retrouve diminuée ce qui peut avoir des conséquences délétères pour les organes qui n’ont plus un apport suffisant en oxygène et en nutriments.

- Baisse d'énergie physique importante

La déshydratation correspond à manque d’eau et de sels minéraux. Cela provoque une série de symptômes, listée ci-dessus, mais elle a une autre conséquence lourde pour l’organisme. En effet, il ne pourra plus se refroidir efficacement puisqu’il ne sera plus en mesure de produire de la sueur qui nécessite à la fois de l’eau et des électrolytes. Le système thermorégulateur physique ne peut plus utiliser l’évaporation pour perdre de la chaleur et risque de coup de chaleur. Les symptômes d’un coup de chaleur sont les suivants :

-         Mal de tête intense

-         Fièvre

-         Nausées et vomissements

-         Vertige

-         Trouble du comportement

La réhydratation et la baisse de température corporelle deviennent vitales. Ce coup de chaud peut être fatal pour les personnes particulièrement à risque face à la chaleur. C’est le cas des nourrissons, des jeunes enfants et des personnes âgées car ces catégories d’âges sont plus sensibles à la déshydratation.

·        Chez les nourrissons et les jeunes enfants, cela s’explique par une proportion d’eau plus importante dans le corps : elle atteint 75%.  Ainsi, la perte cutanée en eau est majorée. Ils possèdent aussi un métabolisme plus important, ce qui entraîne des pertes d’eau plus conséquentes. Ils ont donc besoin d’un apport en eau beaucoup plus fréquent comparativement aux adultes mais de nombreux enfants n’ont pas le réflexe de boire et les nourrissons peuvent difficilement communiquer la sensation de soif.

·        Chez les seniors, la proportion d’eau dans le corps est diminuée, elle atteint 50%. De même, avec l’âge, il y a une perte de la sensation de soif qui peut être très dangereuse puisque la personne âgée ne va pas se rendre compte de son état de déshydratation et ne va pas avoir le réflexe de s’hydrater suffisamment.

 

Enfin, la chaleur bouleverse le corps physiquement mais aussi mentalement. Elle affecte le cerveau et provoque une baisse des fonctions cognitives entraînant une baisse de productivité. Elle impacte également le moral et peut provoquer de l’anxiété, de la nervosité, une baisse de la qualité de sommeil (insomnie). A long terme, ces effets peuvent mener à la dépression. Heureusement, il existe de nombreuses solutions efficaces pour se rafraîchir et pouvoir faire face aux montées de température.

 

Le moyen le plus efficace pour ne pas subir les effets indésirables de la chaleur est l’hydratation. Si le thermomètre grimpe, il est primordial de majorer sa consommation d’eau tout au long de la journée. Cela veut dire augmenter les apports en eau mais aussi leurs fréquences. Attention néanmoins à ne pas boire trop, car un apport trop important en eau peut aussi être délétère pour l’organisme. La quantité d’eau optimale est comprise entre 1,5 et 2,5 litres d’eau par jour pour un individu sédentaire. Il ne faut ne pas attendre la sensation de soif pour s’hydrater, car elle est déjà le signe d’une déshydratation. Pour atteindre ce quota, il existe de nombreuses astuces comme mettre des glaçons dans ses boissons mais aussi boire du thé ou encore de l’eau aromatisée aux zestes de citron par exemple. La consommation d’eau passe aussi par l’alimentation, surtout via les fruits et les légumes frais qui sont à la fois riches en eau et en minéraux.

L’hydratation est facilitée grâce à la solution Hydratis qui contient une formule précise permettent un apport adéquat en minéraux et oligo-éléments ce qui favorise une absorption maximale de l’eau. Le corps est réhydraté plus vite et plus efficacement qu’avec de l’eau bu seule. A l’aide de sa gamme senior, pensée et conçue pour les personnes âgées, Hydratis permet également une hydratation renforcée pour les personnes qui en ont particulièrement besoin.

 

 

Pour lutter contre la chaleur, en plus de l’hydratation, il convient également de se rafraîchir, pour aider le corps à maintenir sa température :

-         Rien de mieux que de prendre des douches raisonnablement froides, s’humidifier le visage et la nuque à l’aide d’un brumisateur ou en s’aspergeant d’eau. Avec une fine pellicule d’eau fraîche sur la peau, le corps peut accentuer le phénomène d’évaporation pour faire baisser sa température.

-         Il est également conseillé de manger léger dans le but de réduire la charge digestive. La digestion fait consommer beaucoup d’énergie et d’eau à l’organisme qu’il est donc possible d’économiser en mangeant des aliments faciles à digérer tel que les légumes.

-         Vous pouvez aussi privilégier les vêtements en matière légère, de type lin, qui favoriseront la circulation de l’air

-         Surtout, restez au frais : baissez les volets en journée et évitez de sortir et de pratiquer du sport pendant les heures les plus chaudes.

 

La manière la plus efficace de se prémunir contre la chaleur, et ce, quel que soit la période de l’année reste l’hydratation. En tout temps, il convient donc de maintenir son niveau d’hydratation de manière optimale, et plus particulièrement, pour les personnes les plus sensibles à la chaleur : les enfants et les personnes âgées. Hydratis est la première solution adaptée à partir de 3 ans pour s’hydrater efficacement et qui facilite l’hydratation des seniors. Elle permet une assimilation des liquides plus rapide et est adaptée aux contraintes physiologiques des plus âgés. Ne laissez plus la chaleur du soleil entraver votre bien être à l’aide des pastilles Hydratis aux arômes naturels et fruités.

 

 

Lire la suite

Quels sont les effets de la déshydratation ?

Quels sont les effets de la déshydratation ?

Quelles solutions rapides contre la gueule de bois ?

Quelles solutions rapides contre la gueule de bois ?

Comment se réhydrater pendant une période de diarrhée aigu ?

Comment se réhydrater pendant une période de diarrhée aigu ?