Quels sont les effets de la déshydratation ?

Quels sont les effets de la déshydratation ?

Vous avez tous déjà entendu parler de la déshydratation, mais en connaissez-vous vraiment les effets ? Savez-vous concrètement reconnaître les effets de la déshydratation sur votre organisme ?

Nous allons ici vous donner quelques clés pour reconnaître les signes de déshydratation et y remédier au plus vite

La déshydratation est le résultat d'une perte de sel et d'eau isotonique au plasma, non compensée par les apports, mais quels en sont les effets concrets ?

Il faut tout d’abord savoir qu’il existe plusieurs types de déshydratation : déshydratation extracellulaire, déshydratation intracellulaire et déshydratation globale (ou chronique). Il existe des effets communs à ces déshydratations et des signes plus spécifiques permettant de les distinguer.

Ce n’est pas un problème à prendre à la légère car les effets de la déshydratation peuvent être dramatiques sur la santé !

1.    Causes les plus fréquentes de la déshydratation

Leurs causes sont sensiblement identiques pour les trois types de déshydratation.

On trouve tout d’abord les pertes rénales : parmi celles-ci on peut citer une diurèse (volume d’urine évacué en 24h) trop importante, qu’on retrouve par exemple dans le cas du diabète. Elles peuvent aussi être causées par différentes pathologies : majoritairement des insuffisances rénales de différents types.

Les pertes digestives sont également une cause fréquente de déshydratation à laquelle il faut remédier rapidement : les exemples les plus évidents sont les diarrhées et vomissements.

Les pertes cutanées sont une cause sournoise dont on sous-estime trop souvent les impacts, on y retrouve entre autres la sudation abondante, la fièvre et les coups de chaleur.

Tout comme les pertes cutanées, les pertes pulmonaires ne nous paraissent pas forcément très importantes, mais sachez que l’hyperventilation lors de la pratique sportive est une des causes de la déshydratation intracellulaire.

D’autres facteurs externes peuvent rentrer en jeu pour nous déshydrater et la consommation excessive d’alcool en est un très bon exemple.

2.    Effets généraux de la déshydratation

On a souvent une sensation de soif mais il faut s’hydrater avant d’avoir soif car la déshydratation a déjà commencé quand elle apparaît. De plus cette sensation peut ne pas apparaître du tout ou disparaître après un moment, on peut donc oublier de s’hydrater et la déshydratation s’aggrave. C’est pour cela qu’il faut veiller à bien hydrater les enfants et les personnes âgées en été.

Les symptômes communs les plus fréquents des déshydratations sont en premier lieu : des maux de tête, de la fatigue, des étourdissements, une confusion. On se rend parfois compte qu’on a mal à la tête après une longue journée où on ne s’est pas hydraté et cela passe quand on se réhydrate.

L’évolution de la courbe de poids est donnée est très importante, en effet, c’est en fonction de la perte de poids qu’on peut évaluer la sévérité de la déshydratation.

  • Une déshydratation modérée correspond à une perte de poids inférieure à 10% du poids du corps : les symptômes associés sont des muqueuses sèches, une fontanelle déprimée, des cernes autour des yeux, les extrémités froides.
  • Une déshydratation sévère correspond à une perte supérieure ou égale à 10% du poids du corps : les symptômes associés sont des plis cutanés persistants, la face interne des joues très sèche, une hypotonie (faible tonus musculaire), une perte de poids, une froideur des membres remontant aux coudes et/ ou aux genoux, une tachycardie (accélération du rythme cardiaque), oligurie (diminution du volume d’urine)
  • Une déshydratation extrêmement sévèrecorrespond à une perte de poids supérieure à 15% du poids du corps : les symptômes associés sont des troubles de la conscience, des collapsus et des membres froids jusqu'à la racine.

3.    effets de la déshydratation extracellulaire

Qu’est-ce que c’est ?

Ce type de déshydratation résulte d’une perte d’eau au niveau extracellulaire alors que le volume d’eau intracellulaire reste le identique, on garde une pression osmotique efficace extracellulaire

Voici une liste des symptômes qui vous orienteront sur la piste d’une déshydratation extracellulaire :

  • Fatigue,
  • Manque d’appétit, pas de soif
  • Les muqueuses restent humides
  • Faible perte de poids
  • Aspect des veines périphériques et jugulaires : plates avec des extrémités froides et décolorées, ceci est le signe d'une pression veineuse centrale basse.
  • Baisse de la pression artérielle avec hypotension-orthostatique : la conséquence est une accélération du pouls pour compenser et continuer l’alimentation normale en oxygène des organes.
  • Perte de la tonicité cutanée avec pli cutanée net : au niveau de la paroi abdominale, la région sous claviculaire et la face interne des cuisses (Difficile à interpréter chez le sujet âgé).
  • Les Globes oculaires sont enfoncés et hypotoniques.

On suspectera un cas de déshydratation extracellulaire sévère devant : une pression artérielle très basse (inférieure à 80 mmHg), des extrémités froides et la présence de marbrures sur la peau

Quels en sont les risques ?

Les complications d’une grande déshydratation extracellulaire sont : le choc hypovolémique avec tubulopathie aigue ou oligurie avec Insuffisance Rénale.

4.    Effets de la déshydratation intracellulaire

Qu’est-ce que c’est ?

La déshydratation intracellulaire survient quand le secteur intracellulaire se déshydrate et se contracte donc sur lui-même : car il y a une augmentation de l’osmolarité plasmatique (trop grande concentration en sodium souvent) que le corps a compensé en envoyant l’eau du secteur intracellulaire dans le plasma pour diluer le sodium en excès

Voici une liste des symptômes qui vous orienteront sur la piste d’une déshydratation intracellulaire :               

  • Une soif incontrôlable avec troubles de la conscience allant de la confusion au coma.
  • Une perte de poids importante jusqu'à 20% ou plus.
  • Elle est souvent accompagnée de fièvre et d’une fréquence respiratoire importante qui aggrave la perte d'eau.
  • Les muqueuses sont asséchées et la langue rétractée.
  • La pression artérielle est normale, les veines de la peau apparaissent normales.
  • Troubles neurologiques après un examen adapté.

Quels en sont les risques ?

Les conséquences de l'importance de la déshydratation intracellulaire sont jugées essentiellement sur la profondeur de l'atteinte neurologique, souvent bien corrélée à l'importance de l'hyperosmolarité.

L’Hématome sous dural est une conséquence neurologique grave surtout chez le sujet âgé et nourrisson.

On retrouve des séquelles neuropsychiques à distance secondaire à des ramollissements ou des hémorragies parenchymateuses.

 

5.    Complication : déshydratation globale

Ce type de déshydratation associe les signes des 2 types de déshydratations. Elle a plus d’impact car elle peut devenir chronique et il est donc plus dur d’y remédier.

On l'observe fréquemment dans les décompensations diabétiques, les pertes digestives (diarrhées) ; les infections des personnes âgées (surtout les pneumopathies)

Les échanges en jeu ont pour conséquence des pertes hypotoniques (diarrhées, vomissements) entrainant d’une part une contraction du milieu extracellulaire et d’autre part une contraction du milieu intracellulaire.

6.    Quelques conseils pour remédier à la deshydratation

La population la plus vulnérable aux déshydratations est celle des personnes âgées, tout particulièrement en période estivale et période de canicule : il faut les faire boire régulièrement si elles n’y pensent pas elles-mêmes pour éviter toute complication et leur apprendre les premiers signes de déshydratation pour qu’elles puissent y remédier par elles-mêmes.

Quand une déshydratation est diagnostiquée, on détermine dans un premier temps la cause, celle-ci nous permettra une prise en charge adaptée. Il faut d’abord traiter la cause de la déshydratation plutôt que d’essayer de la compenser. Par exemple arrêter les vomissements est prioritaire car si on réhydrate alors que la personne vomit encore cela n’aura aucun intérêt, l’eau sera évacuée avant de pouvoir être assimilée.

Pour prévenir les déséquilibres osmotiques, une solution simple au quotidien est de consommer des boissons isotoniques : riches en électrolytes, elles favorisent l’hydratation et évitent les fuites d’eau d’un compartiment à un autre. C’est la solution que Hydratis vous propose au quotidien, son conditionnement compact et discret vous permet de l’utiliser partout dans n’importe quelle situation, au sport ou à la maison.

Pour en savoir plus sur les boissons isotoniques et les électrolytes n’hésitez pas à consulter nos articles sur le sujet.

Maintenant que vous savez détecter les signes de déshydratation, vous savez quel réflexe adopter pour y remédier !

Lire la suite

Quelles solutions rapides contre la gueule de bois ?

Quelles solutions rapides contre la gueule de bois ?

Comment se réhydrater pendant une période de diarrhée aigu ?

Comment se réhydrater pendant une période de diarrhée aigu ?

Comment lutter contre les vagues de chaleurs de l'été et éviter les coups de chaud ?

Comment lutter contre les vagues de chaleurs de l'été et éviter les coups de chaud ?