L'hydratation du nourrissons et les solutions de réhydratation pour nourrisson

L'hydratation du nourrissons et les solutions de réhydratation pour nourrisson

Pourquoi faut il surveiller la bonne hydratation chez les bébés ?

L’enfant n’est pas un adulte miniature : c’est un concept de base en médecine qu’il ne faut pas négliger. En effet, un bébé est encore physiologiquement immature : il faut donc prendre en compte ses besoins de manière spécifique.

L’hydratation est un aspect sur lequel le bébé est très différent de l’adulte, dans cet article nous allons vous expliquer pourquoi et surtout comment veiller à la bonne hydratation des enfants afin d’assurer leur santé et les solutions de réhydratation oral (SRO) disponibles .

Le bébé : un organisme encore immature

Un nouveau-né est comparable à une éponge : composé de 70 à 75% d’eau, il est donc fortement hydraté, mais il se déshydrate aussi très rapidement.

Cette déshydratation rapide est due au fait que la peau est un organe encore immature chez les bébés, elle est donc plus perméable que la peau d’un adulte pour plusieurs raisons :

è A la naissance, la peau lisse et sans pli, de faible épaisseur. Au fil des années des couches de cellules se rajouteront pour venir l’épaissir et la protéger.

è Durant les premières années de vie, la peau est à nu, ce n’est qu’à parti de l’âge de 2-3 ans que s’installera un film hydro-protecteur qui rendra la peau un peu plus imperméable.

è Le rapport surface de peau/poids d’un nourrisson étant très élevé, chaque perte en eau aura des conséquences plus marquées chez ces individus que chez l’adulte.

Il faut donc bien surveiller la bonne hydratation d’un enfant : une déshydratation peut apparaître très rapidement et avoir de lourdes conséquences !

Les principales causes de la déshydratation du nourrisson et les effets de la diarrhée :

Les deux situations les plus fréquentes entrainant des déshydratations sévères du nourrisson sont les suivantes :

·        La chaleur : en été durant les fortes chaleurs, l’enfant transpire beaucoup plus qu’un adulte et perd une proportion d’eau très importante par rapport à son poids.

·        Diverses pathologies : diarrhées aigues du nourrisson, épisodes de gastro-entérite, vomissements.

Ces pathologies ont pour conséquence une perte d’eau très rapide du nourrisson et si la réhydratation n’est pas faite rapidement, l’urgence peut devenir vitale et l’enfant peut rapidement se retrouver en service d’urgence pédiatrique.

La réhydratation est rapide chez les enfants de moins de 2 ans et peut être fatale en quelques heures, c’est pour cela qu’il faut savoir reconnaitre les signes de déshydratation pour agir au plus vite. Lors de diarrhée, la solution de réhydratation oral sous forme de sachet est la solution la plus utilisée contenant du sucre, du sodium et du potassium afin de remplacer les électrolytes perdus et faciliter l'absorption des liquides grâce à une solution isotonique.

Les signes de déshydratation chez le nourrisson

Voici quelques astuces pour repérer la déshydratation chez le nourrisson, beaucoup sont des signes physiologiques que l’on retrouve aussi chez l’adulte déshydraté (pour plus d’informations sur le sujet vous pouvez consulter notre article : quels sont les effets de la déshydratation ?)

Le signe le plus facile à repérer est la production d’urine :

·        Les bébés en bonne santé produisent une couche mouillée toutes les quelques heures.

·        Un bébé déshydraté aura un débit urinaire réduit et ne produira une couche mouillée que toutes les 4 à 6 heures. On constatera aussi que l’urine a une odeur plus forte ou une couleur plus foncée que d’habitude, dû au fait qu’elle est moins diluée car il y a moins d’eau dans le corps.

Une perte de poids significative peut être due à une déshydratation :

·        En cas de déshydratation légère à modérée, la perte de poids de l’enfant sera comprise entre 3 et 9% du poids corporel.

·        Une perte de poids de plus de 9% du poids du corps sera signe de déshydratation sévère.

L’aspect des fontanelles :

Elles sont généralement alignées sur le reste du cuir chevelu.

·        Chez un nourrisson légèrement à modérément déshydraté, on observera des fontanelles légèrement enfoncées ou déprimées.

·        Une observation de fontanelles profondément enfoncées sera  signe de déshydratation sévère. (il est aussi possible de voir des pulsations notables au niveau des fontanelles dans ce cas)

Une modification du comportement du bébé peut aussi être dû à une déshydratation ::

·        Dans le cas d’une déshydratation légère à modérée, on pourra trouver un enfant léthargique, apathique, plus irritable que d’habitude.

·        Une déshydratation sévère peut entrainer  somnolence extrême (difficulté à réveiller le bébé) mais cela peut aller jusqu’à la perte de conscience et au coma !

D’autres signes physiologiques sont liés à une déshydratation :

·        Les extrémités (mains, pieds) sont froides ;

·        Très peu de larmes sont produites quand le bébé pleure ;

·        Ses muqueuses sont séchées, collantes ;

·        La peau peut apparaître tâchée, marbrée ;

·        On peut avoir une augmentation de la fréquence cardiaque (tachycardie) avec ralentissement du pouls (car il y a moins de volume de sang à envoyer donc le cœur bat plus vite pour envoyer ce qu’il reste dans tout le corps)

Le test du pli sur la peau de l’enfant peut donner des indices sur son état d’hydratation :

·        Chez un nourrisson hydraté, après avoir pincé doucement la peau elle redevient immédiatement normale.

·        Chez un nourrisson déshydraté : 

o   Dans le cas d’une déshydratation légère à modérée : la peau peut prendre jusqu’à 2 secondes pour revenir à la normale.

o   Dans le cas d’une déshydratation sévère : la peau met plus de 2 secondes pour se normaliser voir reste ridée.

Comment hydrater un enfant en bas âge

Normalement le lait maternel ou les solutions de lait premier-âge suffisent pour garder l’enfant hydraté, mais comment compenser les pertes en eau si on constate un manque d’hydratation malgré cela ?

Dans le cas où la maman allaite : elle doit augmenter ses propres apports en eau pour qu’il y en ait plus dans son lait.

Dans les autres cas : quand l’enfant est nourri à base de préparations pour nourrissons, lait premier âge : si l’enfant ne finit pas le biberon on peut proposer un peu d’eau mais le problème c’est que les nourrissons, très souvent, n’aiment pas l’eau.

Quelques astuces pour remédier à cela :

·        Avant 4 mois : Essayer de leur faire boire de l’eau, régulièrement, en petites quantités. La placer préalablement au frigo pour la rendre plus fraiche : elle sera mieux acceptée par le bébé car le froid atténue les douleurs au niveau des gencives.

o   Attention à ne pas donner de l’eau trop froide qui risquerait de provoquer des diarrhées !

·        On peut éventuellement donner des tisanes adaptées à base de fenouil ou camomille.

·        Dans les cas extrêmes on peut essayer donner l’eau à la seringue.

Il faut éviter tout ce qui est boissons sucrées avant 5-6 mois: notamment les jus de fruits 

·        A partir de 5-6 mois on peut commencer à donner jus de fruits pressés mais pas nectars qui sont trop sucrés.

·        Il est quand même possible, si l’enfant n’accepte pas l’eau mettre quelques gouttes de jus dans le biberon.

Quid du SRO (soluté de réhydratation par voie orale) en cas de diarrhée du nourrisson

C’est quelque chose qu’il faut toujours avoir à la maison : ce sont des préparations riches en bicarbonates, glucides, sels minéraux qui permettent de rapidement réhydrater l’enfant dans les cas extrêmes.

Il est à utiliser en cas de vomissements ou diarrhée : pendant les premières heures, selon les indications du pédiatre, ça sera la seule chose à donner à l’enfant car c’est la seule solution que l’enfant ne va pas vomir (si on donne de l’eau seule, l’enfant la vomira).

Cela se présente comme une solution en poudre à verser dans le biberon d’eau, une fois mélangé le mélange est incolore.

Ces solutés de réhydratation sont l’équivalent de nos pastilles Hydratis® qui  fonctionnent sur le même principe pour l’hydratation des adultes. Nous conseillons aux mères allaitantes d’utiliser les pastilles Hydratis® afin de favoriser leur hydratation après consultation d’un professionnel de santé (médecin traitant ou pharmacien).

En ce qui concerne l’hydratation des enfants, il ne faut pas négliger l’hydratation cutanée : après le bain mettre des laits pour le corps adaptés à l’enfant. Attention à ne pas donner de bains trop chauds ni trop long qui pourraient avoir pour effet de déshydrater l’enfant.

 

Lire la suite

Comment se réhydrater pendant une période de diarrhée aiguë ?

Comment se réhydrater pendant une période de diarrhée aiguë ?

Montagne, altitude et déshydratation : La boisson hydratante Hydratis

Montagne, altitude et déshydratation : La boisson hydratante Hydratis

Comment soigner une gastro-entérite cet hiver ?

Comment soigner une gastro-entérite cet hiver ?