La déshydratation en voyage : Train, avion, trek et ballade. Comment rester en forme ?

La déshydratation en voyage : Train, avion, trek et ballade. Comment rester en forme ? - HYDRATIS

Pour un départ en vacances ou un déplacement professionnel, nous sommes de plus en plus amenés à voyager, en voiture ou transports en commun. Dans des espaces chauffés ou climatisés, les températures sont optimisées afin que nous puissions profiter d’un voyage dans de bonnes conditions. Cependant, n’avez-vous jamais ressenti cette sensation de peau sèche ou de soif, après un voyage en train ou en avion ? Les climatisations et les espaces surchauffés privent les yeux et les muqueuses de l’humidité nécessaire.

 

Pourquoi l’air est plus sec durant un voyage

 

En avion, lorsque nous nous trouvons à des dizaines de kilomètres de hauteur, l’air provient de deux endroits : d’une part l’air de la cabine est recyclé (de l’ordre de 70% de l’air), et d’autre part de l’extérieur, renouvelant l’air à 30%.

Or, l’atmosphère est plus sèche à haute altitude (plus sèche que dans le désert!). Cela entraine une hygrométrie (mesure du degré d'humidité de l’atmosphère) de la cabine est à 10%, alors que dans la vie courante, en France par exemple, l’hygrométrie est de l’ordre de 60%.  Ainsi, le taux d’humidité dans la cabine est très faible. Des systèmes d’humidifications tendent à élever le taux d’humidité pour le confort des passagers, mais cela reste insuffisant et ne dépasse pas les 25%.

 

Dans le train, il existe un système de chauffage ou de climatisation qui varie selon la saison, l’ensoleillement ou la fréquentation. La climatisation y tourne en permanence. Or, l’un des principes de la climatisation est de refroidir l’air et de l’assécher, permettant dans des petits espaces comme le train d’absorber l’humidité ambiante créée par l’activité des passagers.

Cet air à faible humidité et en circulation est bon pour garder l'air pur, mais il ne favorise pas l'équilibre de l'eau dans notre corps.

 

En voiture, la climatisation est plus forte à l’avant qu’à l’arrière. Si elle est dirigée vers votre visage, l’air sec asséchera les yeux. Les meilleures places se trouvent plutôt à l’arrière, et permettent de bénéficier d’un confort thermique optimal.

 

Nous sommes donc constamment exposés à des variations de températures et d’humidité au cours d’un voyage. De cette manière, on observe fréquemment une modification de notre teneur corporelle en eau, allant parfois jusqu’à une gêne liée à la déshydratation.

 

 

Comment notre corps se déshydrate

 

Lorsque l’air présent autour de nous est sec, c’est à dire ayant une humidité faible, l’eau de notre corps est attirée par les molécules d’air plus sèches dans l’atmosphère. On pourrait comparer cela au principe de l’évaporation par exemple. Ainsi, lors d’un vol, qu’il soit de 2h ou 12h, notre corps perdra son eau, au bénéfice de l’air présent dans la cabine. Donc, de manière générale, le corps est déshydraté, provoquant un assèchement de la peau et des muqueuses.

Un autre phénomène intervient, comme une climatisation dirigée directement vers le visage, entrainant une sécheresse oculaire, surtout chez les personnes portant des lentilles : l’air envoyé affectera la couche lipidique du film lacrymal de l’oeil, barrière protectrice naturelle. Une fois endommagée, l’eau du film lacrymal s’évapore, entrainant une sensation de gêne et de sécheresse.

 

En bref, un air plus frais et sec accentue l’effet de déperdition d’eau par les yeux et les muqueuses.

 

Les effets de la déshydratation durant le voyage

 

Les climatisations et les espaces surchauffés privent notre corps de l’humidité nécessaire. En conséquence, on observe fréquemment une peau asséchée et des lèvres gercées. Aussi, la muqueuse nasale sera asséchée, qui pour contrebalancer le phénomène s’humidifiera un peu plus, pouvant entraîner à terme une rhinite. Sans cette barrière humide produite naturellement, nous serons plus vulnérables à certains microbes. D’une manière plus générale, cette déshydratation entrainera une sensation de fatigue.

 

En voiture notamment, le danger d’une conduite en étant déshydraté est omniprésent. Certaines études affirment qu’il est tout aussi dangereux de conduire en étant déshydratée que de conduire en état d’ébriété. Les conséquences peuvent être une vision floue, des réflexes lents, des étourdissements, et de manière générale un manque de concentration.

 

Résultat, votre bouche, nez, gorge, yeux ou encore votre peau deviendra sèche, rien de bien grave. Néanmoins, c’est une sensation de fatigue et de déshydratation inconfortable qu’il vaut mieux éviter.

 

Comment éviter la déshydratation durant le voyage

 

Avant le voyage.

Les solutions sont simples et diverses, et commencent avant même le début du voyage. Le meilleur moyen est de veiller à boire 1,5 d’eau par jour, est-ce au quotidien.

De plus, une bonne trousse de voyage doit tenir compte de votre hydratation. Avant votre départ, munissez-vous de crème hydratante et d’un stick pour les lèvres. Pour ce qui est de l’avion, munissez-vous d’une bouteille d’eau avant l’embarquement. Si la gêne due à la déshydratation est trop forte, se munir de gouttes hydratantes pour les yeux et d’un vaporisateur nasal est conseillé, permettant de pallier à la sécheresse oculaire et prévenir les saignements de nez. Vous avez des difficultés ou n’aimez pas boire de l’eau, ne ressentez pas la soif ou avez besoin ponctuellement d’une meilleure hydratation ? Hydratis vous permettra d’optimiser l’absorption de l’eau par votre corps, grâce à une pastille dans un verre d’eau, et préviendra ainsi la déshydratation en vue d’un voyage dans de bonnes conditions.

 

Préparez une collation santé selon la durée du voyage : mélanges de concombres et fruits frais pour aider à rester hydraté.

 

Pendant le voyage :

Durant le voyage, buvez au moins 1L toutes les 4 heures. Le risque de déshydratation étant plus accru lors d’un voyage, les apports en eau doivent augmenter en conséquence.

Une alimentation riche en fruits et légumes frais favorisera votre hydratation. En revanche, des collations souvent proposées telles que les cacahuètes ou biscuits remplis de sel, entraineront une sensation de déshydratation.

Pour éviter de ruiner tous vos efforts, dites non à l’alcool, que ce soit dans les 24h qui précédent ou qui suivent le voyage. Tourner le regard à la proposition d’un verre de vin durant le vol vous rendra service ! En effet, l’alcool entraine un état général de déshydratation (cf article gueule de bois).

 

Pour une peau hydratée, appliquez de temps en temps une crème visage ou un sérum en huiles riches pour hydrater en profondeur les couches de votre peau, avec en parallèle un stick pour les lèvres. De cette manière, peau tirée et lèvres gercées ne seront plus qu’un mauvais souvenir.

 

Aussi, gardez une faible climatisation dirigée ailleurs que vers votre visage peut vous aider à éviter la sécheresse oculaire et ses symptômes associés.

 

Après le voyage :

On n’oublie pas de boire au moins 1litre d’eau dans les heures qui suivent le débarquement.

 

Les bénéfices avec Hydratis

 

Pour être hydraté de manière optimale en vue d’un meeting à l’autre bout du monde, ou un voyage en famille, Hydratis enrichit votre eau et prévient les désagréments de la déshydratation. Deux pastilles Hydratis dans une gourde pour la durée du voyage, et le tour est joué ! Riches en sels minéraux et en oligo-éléments, ces pastilles entraineront une meilleure absorption de l’eau. En conséquence, Hydratis améliorera les mécanismes de protection de votre corps et soulagera la sensation de fatigue ou la peau sèche lors d’un long trajet.

 

RETROUVEZ NOS PRODUITS ICI

Hydratis-tube hydratis-gueule de bois-boisson de l'effort-electrolytes

Lire la suite

Hydratis_canicule_chaleur_climat_hydratation_temps secs_deshydratation

Climat chaud et froid et l'impact sur nos besoins en hydratation

crampes_courbatures_hydratation_deshydratation_solution_astuces_dos_cause_définition_musculation_fatigue_sport

LES COURBATURES : Définition et causes

L’hydratation du corps : Comment bien s'hydrater pour se sentir bien ? - HYDRATIS

L’hydratation du corps : Comment bien s'hydrater pour se sentir bien ?