Les épisodes de gastro, diarrhées et vomissements engendrent un risque de déshydratation important.

diarrhées et vomissements

Les épisodes de gastro, diarrhées et vomissements engendrent un risque de déshydratation important.

 

La découverte des SRO (solutés de réhydratation orale) et leurs utilité dans les épidémies :

 

L’administration de liquide par voie orale en cas de diarrhée est une pratique ancienne et faisait partie des remèdes traditionnels il y a quelques siècles déjà. En effet, il y a 3000 ans un médecin indien du nom de Shushruta recommandait aux personnes atteintes de diarrhée de boire beaucoup d’eau avec des morceaux de sel et de la mélasse. Et, c’est en 1975, lors d’une épidémie de choléra apparue en Inde chez des réfugiés provenant du Bangladesh, qu’ont été réalisés les premiers essais significatifs des SRO montrant une réduction importante de la mortalité, passée de 30 à 3 %. Depuis cette découverte, l’utilisation d’une formule unique initiale de SRO à base de glucose a révolutionné la prise en charge de la gastro-entérite aiguë en permettant une prévention et un traitement efficace de la déshydratation.

Qu’est-ce que la gastro-entérite ?

La gastro-entérite aiguë est une inflammation du tube digestif (estomac, intestins) le plus souvent liée à des virus. Vingt millions d’épisodes de « gastros » surviennent chaque année en France. L’infection survient plus fréquemment en hiver, avec un pic en janvier.

Elle peut, plus rarement, être due à une infection bactérienne, souvent contractée lors de voyages dans des pays où l’hygiène est moins élevée : on parle de « diarrhée du voyageur » ou de « tourista». Cependant, elle est également possible en France. Elle survient généralement suite à la consommation d’eau ou d’aliments contaminés. Elle guérit dans la plupart des cas toute seule, l’essentiel étant d’éviter la déshydratation.

 

Symptômes d’un épisode de gastro :

 

Les gastro-entérites aiguës virales sont généralement de courte durée, de l’ordre de quelques jours. Habituellement, les vomissements durent moins de 24 heures, la fièvre (quand elle est présente) 2 à 3 jours et la diarrhée, 3 à 4 jours. La diarrhée, la fièvre et les vomissements provoqués par la gastro-entérite peuvent entraîner une perte d'eau. Il faut rester vigilant aux symptômes de la déshydratation (sensation de soif, bouche et langue sèches, uriner peu, voire pas du tout, somnolence)

 

Comment soulager les symptômes de la gastro-entérite ?

 

Reposez-vous si vous vous sentez fatigué(e). Hydratez-vous suffisamment pour compenser vos pertes en eau. Mangez, selon votre appétit, des aliments de type riz, carottes, pommes, bananes, pâtes. Évitez certains médicaments en vente libre, notamment : Les anti-inflammatoires comme l'ibuprofène qui peuvent favoriser le risque de complications. Les médicaments contre les vomissements qui sont le plus souvent inutiles et à risque d’effets secondaires.

 

Les seuls médicaments recommandés par l'OMS sont les anti-sécrétoires. Ils permettent au tube digestif de libérer moins d'eau et de limiter son élimination dans les selles. Les antipyrétiques sont rarement nécessaires. On peut donner du paracétamol si la fièvre est très élevée. Mais ces médicaments sont vraiment au second plan par rapport à la réhydratation orale (SRO) qui est la réponse majeure pour compenser les pertes en eau et en sels minéraux. Le vieux réflexe qui consiste à réduire les boissons en croyant réduire le volume de diarrhée conduit directement la déshydratation catastrophique. Il ne faut utiliser : ni de l’eau pure, du robinet ou en bouteilles, car elle ne contient pas de sels minéraux et risque d’accentuer les déficits en sel. Ni un soda sucré, trop concentré et qui attire l’eau du sang dans l’intestin  et encore moins un soda caféiné (cola, boisson énergétique) dont le contenu en caféine stimule la motricité intestinale.

 

Si la réhydratation orale est impossible (en cas de vomissements sévères par exemple), le malade doit se rendre à l'hôpital afin d'être perfusé, c'est-à-dire hydraté par voie intraveineuse.

 

La solution hydratis en complément des antidiarrhéiques : 

 

Les pastilles Hydratis reposent sur le principe des SRO. En effet, elles sont composées d’électrolytes (magnésium, potassium, chlorure, zinc, manganèse, chlorure de sodium) et de dextrose qui est un sucre et permettent ainsi une meilleure absorption de l’eau par l’organisme en constituant un apport important en électrolytes.

Ainsi, ces pastilles permettent une hydratation optimale lors d’épisode de diarrhées mais ne constituent pas un traitement contre la diarrhée. Elles peuvent donc être prisent en complément d’antidiarrhéiques.

 

Une prévention basée sur l’hygiène :

 

La transmission des gastro-entérites aiguës virales étant majoritairement interhumaine, les mesures de prévention et de contrôle de ces infections sont essentiellement basées sur l’application de mesures d’hygiène des mains et de mesures à adopter lors de la préparation des repas. Premièrement, les mains constituent le vecteur majeur de transmission des gastro-entérites aiguës virales. Pour limiter les risques de transmission, un nettoyage soigneux et fréquent des mains au savon est nécessaire. 

Deuxièmement, certains virus (rotavirus et norovirus) étant très résistants dans l’environnement et présents sur les surfaces, celles-ci doivent être nettoyées soigneusement et régulièrement dans les lieux à risque élevé de transmission (collectivités des enfants, institutions accueillant les personnes âgées).

Et enfin, lors de la préparation des repas, l’application de mesures d’hygiènes strictes des mains avant la préparation des aliments et à la sortie des toilettes est primordiale. Ceci est particulièrement important dans les collectivités (institutions accueillant des personnes âgées, services hospitaliers, crèches) où l’éviction des personnels malades (cuisines, soignants, etc.) réduit également le risque d’épidémies d’origine alimentaire.

 

Quand consulter ?

 

Consultez votre médecin si vous présentez des symptômes de diarrhées et que : 

  • Vous avez séjourné récemment dans un pays tropical ;

  • Vous ou votre enfant de plus de 2 ans avez une diarrhée ou des vomissements persistant plus de 2 jours, une fièvre supérieure à 38,5° C ou la présence de glaires ou de sang dans les selles. 

  • Vous avez plus de 75 ans ou une maladie chronique 

  • Vous êtes immunodéprimé(e) ;

  • Vous n’arrivez pas à boire ;

  • Vous avez une forte fièvre, une grande fatigue ou un amaigrissement rapide

  • Vous pouvez contactez les urgences en composant 15 ou le 112 si vous ou votre enfant présente des signes de déshydratation : comportement inhabituel (apathie, agitation, confusion), pâleur, langue sèche, peu d’urines, et en plus chez l’enfant, yeux cernés, respiration rapide ou perte de poids de plus de 5 %. 

Lire la suite

La déshydratation en EHPAD : Pourquoi le risque de déshydratation est-il si important ?

La déshydratation en EHPAD : Pourquoi le risque de déshydratation est-il si important ?

Découvrez les meilleures astuces pour s'hydrater efficacement !

Découvrez les meilleures astuces pour s'hydrater efficacement !

Bien être hiver boisson

Les effets d’une bonne hydratation en hiver pour garder la forme : infusions du soir et Hydratis