La déshydratation en EHPAD : Pourquoi le risque de déshydratation est-il si important ?

La déshydratation en EHPAD : Pourquoi le risque de déshydratation est-il si important ?

La déshydratation en EHPAD : Pourquoi le risque de déshydratation est-il si important ?

 

La déshydratation en EHPAD :

 

Les deux tiers de l'organisme sont composés d'eau. Cela signifie que pour un poids d'environ 70 kilos, le corps humain comporte environ 46 litres d'eau. Près de 70 % de l'eau est contenue dans les cellules, 20 % dans l'espace qui entoure les cellules et un peu moins de 10 % dans la circulation sanguine. L'eau est essentielle au maintien de la santé de l'organisme.

Lorsque la quantité d'eau consommée correspond à la quantité excrétée, les réserves d'eau de l'organisme sont bien équilibrées. Si vous êtes en santé et que vous ne transpirez pas de façon excessive, vous devez boire au moins 2 à 3 litres de liquides par jour (environ 8 verres d'eau) pour maintenir votre équilibre hydrique et vous protéger contre certaines complications, comme la formation de calculs rénaux.

Une déshydratation peut survenir lorsque l'approvisionnement en eau de l'organisme est insuffisant.

La déshydratation n'est pas “une maladie” à proprement parler, il s'agit d'un état physiologique avec des conséquences plus ou moins importantes. Cet état physiologique résulte alors d'une diminution conséquente de liquide au sein de l'organisme. La déshydratation peut être due à une malnutrition, à une diarrhée importante ou à cause de la chaleur notamment en été .  Ce liquide, en quantité inférieur à la normale, dans le cas d'un état de déshydratation, se compose essentiellement d'eau et de sels minéraux.

La déshydratation peut toucher tout le monde, mais une attention particulière est à apporter aux personnes âgées. En effet, ces personnes ne ressentent pas les symptômes de la déshydratation et ne mesurent donc pas les risques liés à cet état.

 

Les causes de la déshydratation:

 

Des vomissements, une diarrhée, une transpiration excessive, des brûlures, l'insuffisance rénale et l'emploi de diurétiques peuvent être responsables de déshydratation…

Les diarrhées, conséquences principales de la déshydratation, sont causées par :

●      un manque d'hygiène au sein des EHPAD.

●      une malnutrition, notamment en ce qui concerne les aliments "riches en eau".

●      un contact et/ou une hydratation avec de l'eau contaminée.

Quand les diarrhées ne sont pas prises en charge immédiatement, celles-ci peuvent s'avérer dangereuses. En effet, la perte en eau et en sels minéraux peut entraîner des conséquences non négligeables dans le fonctionnement de l'organisme (organes vitaux, muscles, cerveau, etc.), et d'autant plus chez la personne âgée, dont l'organisme est affaibli.

En pratique, on parle de diarrhée lorsqu'il y a plus de 3 selles molles ou liquides par jour. D'autres signes peuvent être associés : nausées et/ou vomissements, douleurs abdominales (crampes), voire fièvre. Il peut parfois apparaître une perte excessive de liquides, associée à une déshydratation significative et une perte électrolytique (sodium, potassium, magnésium, chlore), voire un collapsus vasculaire.

 

Une diarrhée est le plus souvent bénigne, et peut aussi survenir à l’occasion d’épidémies hivernales de gastro-entérites aiguës virales , d’une atteinte des intestins ... Mais des médicaments , des bactéries, des virus  autres parasites  et intoxications en général sont aussi responsables de diarrhées aiguës qu’il faut parfois prendre au sérieux, dès lors qu’elles durent plus de 3 à 4 jours, qu’elles s’accompagnent de sang et de glaires, d’une fièvre supérieure à 39 °C ou d’une déshydratation. 

Cet état de déshydratation peut toucher tout le monde, quelque soit l'âge, le sexe ou encore le lieu d'habitation. Néanmoins, les personnes âgées est une  catégorie de personnes à considérer avec davantage d'attention. En effet, en ce qui concerne les personnes âgées, celles-ci ont parfois plus de mal à s'hydrater régulièrement, surtout en période de fortes chaleurs. En ce sens, favoriser l'hydratation chez cette catégorie de personnes est incontournable.

   Certains médicaments et traitements sont susceptibles d'aggraver un syndrome d'épuisement-déshydratation, d’après l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Les personnes atteintes de maladies chroniques et les personnes âgées sont les premiers concernés . D’après les médecins un état de déshydratation sévère peut conduire à des lourdes conséquences allant jusqu’à la mort.

 

Les symptômes de la déshydratation :

 

La déshydratation s'apparente au travers de certains signes spécifiques, notamment :

●      des besoins d'uriner moins important ;

●      l'absence de larmes ;

●      la langue sèche, les lèvres et la peau desséchées ;

●      une peau "grisâtre" ;

●      un enfoncement de la fontanelle (partie molle du crâne du nourrisson) ;

Diarrhées, vomissements, en sont les signes les plus démonstratifs.

D'autres symptômes peuvent également accompagner cet état diarrhéique : la fièvre, une perte d'appétit, des nausées, des vomissements, des maux de ventre  ou encore des crampes abdominales.

La présence de sang dans les selles témoigne d'une déshydratation importante, il s'agit de l'état le plus alarmant.

 

 Le manque d'hydratation affecte la texture et l'élasticité de la peau . Lorsque le corps détecte une pénurie d'eau, il est prélevé de la peau pour permettre aux autres organes de fonctionner. Cela rend la peau raide et peut la faire sentir fraîche et moite.

 Un autre signal d'alarme est l'urine. Par exemple, la couleur en dit déjà beaucoup sur l'état d'hydratation de votre corps. L'urine foncée ou de couleur miel est un signe de déshydratation possible. L'urine se compose à la fois d'eau et de déchets qui doivent être éliminés par le corps. Dans un corps bien hydraté, l'urine devient jaune pâle et est inodore. Uriner peu fréquemment peut aussi indiquer une déshydratation comme dit précédemment.

 

Comment prévenir et remédier à la déshydratation des personnes âgées dans les EHPAD?

Afin d'éviter l'aggravation d'une déshydratation, il est important de poursuivre une hydratation conséquente, soit près d'1,5 L d'eau par jour.  En cas de diarrhée, l'hygiène  doit être encore plus soignée pour limiter la contamination de l'entourage  et la transmission des germes responsables de cet état : lavage des mains , désinfection des toilettes après usage, des poignées de porte, etc.. Les médecins dans les EHPAD peuvent aussi étudier la fonction rénale des personnes âgées pour s'assurer que leurs reins fonctionnent adéquatement ou pas .

Hydratis peut aider les senior à optimiser l’absorption de l’eau, prévenir la déshydratation et assurer une réhydratation.

En effet, les solutions Hydratis 50+, adaptées à un public senior, permettent à l’eau d’être mieux absorbée par l’organisme et ainsi d’avoir une hydratation accélérée. De plus, par sa formulation riche en sels minéraux, comme le magnésium ainsi qu’en oligo-éléments comme le manganèse et le zinc, elles permettent d’améliorer les mécanismes de protection du corps, répondre aux besoins physiologique des personnes senior et prévenir et soulager les symptômes de la déshydratation. C’est un véritable soutien du métabolisme qui est mis à rude épreuve chez les personnes âgées.

 

Lire la suite

La déshydratation causée par la chimiothérapie

La déshydratation causée par la chimiothérapie

Découvrez les meilleures astuces pour s'hydrater efficacement !

Découvrez les meilleures astuces pour s'hydrater efficacement !

diarrhées et vomissements

Les épisodes de gastro, diarrhées et vomissements engendrent un risque de déshydratation important.