This store requires javascript to be enabled for some features to work correctly.

Comprendre les crampes nocturnes de jambes et mollets : causes, remèdes et traitements

Comprendre les crampes nocturnes de jambes et mollets : causes, remèdes et traitements

Quelle est la cause des crampes nocturnes ?

Les crampes ne sont pas des phénomènes réservés qu’aux sportifs. Vous avez déjà pu expérimenter des contractions musculaires intenses qui vous ont réveillé en plein milieu de la nuit : vous êtes sans doute victime de crampes nocturnes. Ces dernières peuvent être fréquentes et très douloureuses, au point d’altérer la qualité du sommeil. Dans cet article, on vous en explique les causes et on vous livre les solutions pour les faire disparaître.

 

Pour mieux comprendre les causes des crampes, voici à quoi elles correspondent :

Il s’agit d’une contraction involontaire, douloureuse et passagère du muscle. C’est en effet d’un phénomène bref, qui dure de quelque seconde à quelque minute maximum. Les crampes touchent principalement les muscles de la jambe et ceux du mollet. Elles peuvent survenir chez les individus en bonne santé et sont plus fréquentes avec l’âge ou au cours du troisième trimestre de grossesse. Les crampes nocturnes sont le plus souvent bégnines, mais peuvent être invalidantes si elles sont trop fréquentes car la qualité du sommeil sera fortement impactée.

 

Bien évidemment, il existe différents types de crampe :

-         Les crampes nocturnes sont dites idiopathiques, elles concernent les muscles du mollet et provoquent la flexion plantaire du pied. Il ne faut pas les confondre avec le syndrome des jambes sans repos, qui lui, est un trouble chronique avec le besoin irrépressible de bouger les jambes, accompagné de sensation désagréables dans les membres inférieurs lorsqu’on est au repos. 

-        Le deuxième type de crampe est celui lié à l’effort. Ces crampes apparaissent pendant l’effort à la suite d’une surcharge de calcium, nécessaire à la contraction du muscle ou bien consécutivement à celui-ci, à cause de son intensité.

-        Les crampes peuvent également être symptomatiques. Cela signifie qu’elles sont secondaires à une maladie, le plus souvent endocriniennes (diabète, hyper ou hypothyroïdie…) ou encore musculaires (dystonies, tétanie).

Mais alors à quoi sont dues les fameuses crampes idiopathiques dites crampes nocturnes ?

Les causes ne sont pas clairement identifiées par le corps médical, l’apparition des crampes nocturnes serait multifactorielle et plusieurs hypothèses existent à ce sujet. La cause la plus probable serait un raccourcissement des tendons et des fibres musculaires qui apparaît avec l’âge, le manque d’étirement, la sédentarité, ce qui expliquerait pourquoi leur fréquence augmente à mesure que l’on vieillit.

Les carences en oligo-éléments (potassium, chlore, sodium, magnésium, calcium) sont également une cause des crampes nocturnes car ces éléments sont essentiels pour une bonne conduction nerveuse et dans la contraction musculaire.

La déshydratation favorise elle aussi des crampes car l’absorption et le transport des oligo-éléments au sein du corps nécessite une quantité suffisante de liquide. Se tenir dans des mauvaises positions peut provoquer une fatigue musculaire importante qui peut être à l’origine des crampes et cela peut être aggravé par certains facteurs provoquant des sollicitations musculaires plus intenses comme le port de talons hauts.

Les médicaments qui provoquent une diminution des sels minéraux sont responsables, pour les raisons citées au-dessus, de crampes nocturnes. Parmi ceux-ci, on retrouve principalement les statines, les laxatifs ou encore les médicaments diurétiques.

 

Quels sont les conseils à appliquer pour soulager et diminuer les crampes nocturnes ?

Pendant la crampe, l’objectif est d’étirer le muscle pour faire cesser la contraction. Pour cela, il faut mettre le pied en flexion, la pointe vers le haut puis le tirer vers soi en plaçant les mains sur la plante du pied. On peut également entraîner le relâchement du muscle par le chaud. Pour cela, il suffit de frotter vigoureusement le muscle ou bien de le masser, on peut employer un gel massant et un coussin thermique pour plus de confort. Il est également possible de se masser à l’aide d’huiles essentielles (de Lavandin, Romarin et Macérât huileux d’Arnica) pour soulager la crampe rapidement. Attention toutefois, si vous êtes enceinte, l’utilisation d’huile essentielle est contre-indiquée.

 

L’enjeu est de prévenir les causes de la crampe. Il est donc important de bien s’hydrater et de maintenir un apport en oligo-éléments suffisant : La solution Hydratis est un moyen efficace pour s’hydrater tout en buvant une eau enrichie en oligo-éléments : potassium, magnésium, chlorure de sodium. Grâce à des pastilles à diluer dans un verre d’eau, profitez d’une boisson ultra-hydratante et des bienfaits musculaire et neuronaux des minéraux.

Pour les personnes âgées souvent sujettes au crampe, Hydratis a conçu la gamme 50+, se présentant sous la forme de sachet à diluer dans l’eau et qui favorise davantage la récupération musculaire tout en s’adaptant aux contraintes physiologiques des liées à l’âge, pour une hydratation toujours plus efficace.

La diététique a aussi un rôle à jouer pour prévenir les crampes nocturnes. Optez pour une alimentation équilibrée et riche en minéraux. Ils sont présents en grand nombre dans les fruits et les légumes, qui sont à consommer de façon variée. Sans oublier de boire suffisamment tout au long de la journée, avec un apport minimum d’1,5 litres d’eau par jour.

 

Durant la nuit, il est possible de surélever ses jambes, à l’aide d’un coussin pour permettre une meilleure circulation sanguine qui préviendra de l’apparition des crampes.

Enfin, il est recommandé d’éviter les facteurs aggravants tel que le froid et les excitants (tabac, alcool, caféine) car ils favorisent la contraction musculaire et donc l’intensité des crampes.

 

La solution Hydratis vous assure une réhydratation rapide pour prévenir l’apparition de vos crampes grâce à une eau enrichie en électrolytes, qui rétablit la contraction musculaire et la bonne conduction nerveuse. Néanmoins, si les crampes persistent et s’aggravent en termes de fréquence et d’intensité malgré une bonne hydratation et hygiène de vie, elles peuvent être la conséquence d’une pathologie sous-jacente. Nous vous recommandons alors de prendre rendez-vous avec votre médecin traitant.