Comment lutter contre la chaleur cet été ?

Comment lutter contre la chaleur cet été ?

Quelles astuces pour lutter contre la chaleur et la canicule cet été ?

Lors de la période estivale, en France, comme d’autres pays, est souvent sujette à des vagues de chaleur voire des canicules, pouvant toucher toutes les régions et mettant notre organisme à rude épreuve. En effet, le corps humain est homéotherme, c’est-à-dire qu’il garde une température constante comprise entre 36,1°C et 37,8°C. Une baisse en dessous de ces valeurs est appelée hypothermie et en cas de hausse de la température corporelle, on parle d’hyperthermie. Lors de ces évènements climatiques, la température du corps tend à augmenter ce qui peut s’avérer dangereux pour notre organisme, pouvant entraîner des dysfonctionnements si l’hyperthermie n’est pas régulée. Heureusement, le corps est capable de se thermoréguler afin d’éviter la surchauffe. Dans cet article, nous vous décrirons le fonctionnement de la thermorégulation, les conséquences de la chaleur sur notre organisme et les astuces pour s’en prémunir.

Qu’est-ce que la thermorégulation ?

La thermorégulation correspond à l’ensemble des mécanismes permettant à l’organisme de conserver une température constante de 37°C idéalement. Cependant, cette température subit de faibles variations physiologiques au cours de la journée en suivant un rythme circadien, elle est minimale vers 5-6 heures du matin et maximale entre 17 et 18 heures.

Cette température doit être constante uniquement pour le “noyau” du corps, c’est-à-dire le compartiment interne, central qui contient le cerveau, le cœur et les autres organes vitaux et permet ainsi leur fonctionnement optimal. Si cette température varie, elle aura des conséquences sur l’organisme car elle peut entraîner des dysfonctionnements de ces organes.

Contrairement au compartiment interne, le compartiment périphérique (muscles et peau) peut subir des variations plus importantes allant de 20 à 40°C. C’est ce dernier qui permet la production ou l'évacuation de la chaleur pour maintenir le compartiment interne à bonne température. Pour cela, le corps fait appel à différents mécanismes plus ou moins complexes pour lutter contre le froid ou le chaud. Nous allons particulièrement nous intéresser aux mécanismes permettant de diminuer la température corporelle.

Quels sont ces mécanismes et quelles conséquences ont-ils sur notre organisme ?

Lors de fortes chaleurs, la température de l’air ambiant augmente entraînant une augmentation de la température corporelle, dans un premier temps au niveau du compartiment périphérique puis du compartiment interne. Nous avons donc besoin de réguler cela comme nous vous l’avons expliqué précédemment.

Le premier phénomène est la vasodilatation cutanée (augmentation du diamètre des vaisseaux sanguins de la peau) qui permet une perte de chaleur par convection, c’est la transmission de la chaleur du corps vers l’air ambiant, et par radiation qui est une émission de chaleur sous forme de rayonnement. 

Le second phénomène est la sudation (ou transpiration) qui est un mécanisme physiologique augmenté en cas d’hyperthermie. La sueur est fabriquée par les cellules sudoripares présentent au niveau de la peau et est déposée à sa surface et son évaporation permet de perdre de la chaleur. Elle est composée en grande majorité d’eau (99%) mais elle contient également de nombreux électrolytes comme le chlorure de sodium (NaCl) mais aussi le potassium, magnésium, zinc, fer ou encore le cuivre. De ce fait, la sudation étant accentuée, elle entraîne une perte importante de ces composés lors de la lutte contre la chaleur et pouvant provoquer une déshydratation.

Il est possible que la thermorégulation soit insuffisante et ne réussit pas à baisser suffisamment la température corporelle, c’est le coup de chaud (ou hyperthermie). Il se manifeste par une fièvre supérieure ou égale à 40°C. Certaines populations sont plus à risque d’en être victime comme les personnes âgées ou fragiles, les enfants, les nourrissons ou les sportifs. Les symptômes de ce coup de chaud sont des céphalées (maux de têtes), vertiges, une sensation de chaleur intense, une peau rouge, sèche et moite, des troubles du comportement (somnolence, agressivité), une fatigue, une soif intense, des crampes musculaires, des nausées et vomissements ou encore une chute de la pression artérielle, pouvant mener jusqu’au coma.

Quelles sont les astuces pour lutter contre la chaleur et ainsi éviter la déshydratation et le coup de chaud ? 

●       Rester le plus possible dans un lieu frais tout en évitant de sortir de chez soi aux heures les plus chaudes (entre 12H00 et 16H00)

●       Fermer les fenêtres, volets et stores en journée permet d’empêcher les rayons du soleil de pénétrer dans votre logement et limite ainsi l'entrée de chaleur et donc l’élévation de la température ambiante.

●       Privilégier les plats froids ainsi que les fruits et légumes riches en eau comme le melon, la pastèque, le concombre ou la tomate.

●       Se rafraîchir à l’aide d’une douche fraîche qui permet de diminuer rapidement la sensation de chaleur, mouiller la nuque, le front et les avants bras sont également efficaces.

●       Éviter toutes pratiques sportives car elles sont responsables d’une production importante de chaleur.

●       Porter des vêtements légers et amples permet une meilleure respiration cutanée et limite la transpiration.

●       Boire beaucoup d’eau sans attendre la sensation de soif car c’est déjà un signe de déshydratation. Cela permet de supplémenter la perte d’eau et d’électrolytes. Les pastilles Hydratis permettent une absorption optimale de l’eau aidant à la réhydratation et constituent un apport conséquent en électrolytes (Magnésium, Potassium, Chlorure, Manganèse, Zinc, Chlorure de Sodium)

            L’été est une saison pendant laquelle l’organisme est susceptible d’être plus facilement déshydraté, notamment en période de fortes chaleurs ou de canicule. Lors de l’élévation de la température corporelle, la sudation permet de revenir à une température optimale mais c’est un mécanisme qui consomme beaucoup d’eau et peut provoquer une déshydratation. Pour éviter cela, il existe de moyens de lutte contre la chaleur qui permet de prévenir de l’élévation de la température corporelle comme éviter les activités physiques ou rester dans un lieu tempéré. Il est également important de bien s’hydrater afin de compenser la perte d’eau et d’électrolytes due à la sudation.

Lire la suite

Comment empêcher et soulager les crampes musculaires nocturnes ?

Comment empêcher et soulager les crampes musculaires nocturnes ?

La science des solutés de réhydratation oral : Avis Hydratis

La science des solutés de réhydratation oral : Avis Hydratis

Existe-t-il des médicaments contre la gueule de bois efficace ?

Existe-t-il des médicaments contre la gueule de bois efficace ?