Noël et nouvel an, abus d’alcool, déshydratation = danger !

fête alcool fin d'année

Noël et nouvel an, abus d’alcool, déshydratation = danger !

 

Les fêtes de fin d’année sont, de nos jours, presque devenues synonyme d’excès. Entre la multiplication des repas riches qui se prolongent jusqu'a tard dans la nuit, et l’alcool qui vient arroser les palais et accroître les rires, le corps n’a droit à aucun repos. Mais une fois l’euphorie du moment passée, c’est la douche froide. On se réveille le 1e janvier sans énergie, la bouche pâteuse et avec des maux de tête affreux. Quelle manière de débuter l’année !

Mais alors, à part en laissant ses résolutions de côté en restant vautré sur le canapé, comment peut-on faire pour venir à bout de cet état léthargique ? Et, puisque prévenir vaut toujours mieux que guérir, quelles stratégies mettre en place afin de limiter les dégâts cette année ? 

A noter que l’alcool comporte des risques pour la santé et la meilleure manière de s’en protéger et d’en limiter sa consommation. De plus, si votre état d’intoxication ou celui d’un ami semble sévère, contactez un médecin de toute urgence.

Le rôle de l’eau, les dangers de l’alcool

Le saviez-vous ? La plupart des symptômes associés à la gueule de bois sont dus à la déshydratation. En effet, l’alcool entraîne une élimination d’eau excessive par le corps,  emportant avec elle dans les urines quantités d’électrolytes. Aussi, la sensation de soif n’apparaît que tardivement dans le processus complet de déshydratation : si vous vous sentez assoiffé, c’est que celle-ci est déjà bien installée. Ainsi, avant de vous ruer vers une boîte d’antalgiques en cas de maux de tête le lendemain de soirée, munissez-vous plutôt d’une grande gourde d’eau fraîche et buvez.

L’eau, on vous l’a souvent répété, est essentielle au bon fonctionnement du corps. En effet, celle-ci permet aux reins d’exercer leur rôle de filtration, ce qui aidera le corps à éliminer les déchets du métabolisme. De plus, elle participe à la régulation de la température corporelle et hydrate la peau et les muqueuses. Ainsi, nous verrons qu’il s’agira de limiter sa consommation d’alcool au cours des fêtes, afin de ne pas perdre trop de cette eau précieuse.

Mais l’alcool ne sera pas votre seul faux-amis à Noël ou au nouvel-an. En effet, on a tendance à y manger beaucoup… et très riche ! Plats de viandes accompagnés de féculents et plateaux de fruits de mer s’enchaînent, et l’appétit revient toujours devant la multiplication des amuse-bouches raffinés. Pourtant, trop manger et en particulier salé, déshydrate. 

Que faire avant la soirée ?

Pour éviter la déshydratation, cela coule de source : il faut boire avant de se rendre à votre soirée, et ce en plus grandes quantités qu’à l’accoutumer. Cela permettra de remplir les stocks d’eau du corps et de corriger un éventuel déficit en eau déjà présent. Un conseil : emportez une grande bouteille d’eau avec vous partout où vous allez pour les préparatifs.

Du côté de l’alimentation, privilégiez des repas légers, mais néanmoins complets : si manger peu durant la journée pourrait sembler une bonne idée, ce n’est absolument pas le cas pour autant. En effet, premièrement, l’appétit serait à son paroxysme à l'heure du dîner venue et vous la modération que vous pourriez exercer sur votre consommation en nourriture et en alcool en serait diminuée. Ainsi, mangez sans vous priver, et n’hésitez pas à intégrer soupes et potages à votre menu afin d’optimiser l’apport en eau.

Quelle stratégie adopter pendant la soirée

La nourriture

Nous y sommes : les amuse-gueules sont servis et les verres s’entrechoquent, la célébration des fêtes de fin d’année peut commencer ! Mais ne perdez pas votre objectif des yeux : cette année, on s’amuse sans s’assécher.

Pour cela, repérez les aliments déshydratants. Premièrement, tous les plats riches en sel. En effet, celui-ci est la cible de l’eau dans le corps qui va tenter d’éliminer son excès tout en étant évacuée elle aussi par la même occasion. Ainsi, il faudra se méfier des produits industriels, de la charcuterie, des chips ou encore de certains fromages. De même, les viandes, très riches en protéines sont déshydratantes. Cela s’explique par la grande quantité d’eau dont le corps a besoin pour l’élimination du nitrogène. 

En tant qu’invité, il est parfois délicat de refuser de se (re)servir, et ce même lorsque l’appétit vient à manquer. Afin de ne pas froisser amis ou famille, vous pouvez demander poliment que l’on vous en mette de côté à emporter afin de vous livrer à la dégustation une fois votre estomac reposé.

L’alcool et l’hydratation

On ne va pas ici vous interdire de vous servir un verre ou deux si vous en avez l’habitude. Vous connaissez le proverbe : « c’est la dose qui fait le poison ». Même si l’appliquer à la consommation d’alcool serait minimiser ses risques pour la santé et son caractère addictif, il illustre assez bien notre objectif de consommer avec modération. Pour cela, il est nécessaire de prendre conscience de son état d’alcoolisation progressivement, en faisant des pauses entre chaque verre, et en buvant le plus lentement possible. Évitez de mélanger trop d’alcools différents. En effet, entre champagnes, bières et vins, possédant tous des teneurs différentes en éthanol, le foie ne sait plus où donner de la tête et la gueule de bois n’en sera que plus grande. 

Mais l’astuce la plus importante concerne directement cette fameuse hydratation : c’est la clé d’un lendemain de soirée serein. Aussi, buvez en continu au cours de la soirée, par exemple en établissant la règle de ne pas vous resservir avant d’avoir bu au moins un verre d’eau avant chaque verre d’alcool. Si vous êtes l’hôte, le fait de proposer une eau légèrement aromatisée (à la pêche ou au citron par exemple) pourra inciter vos convives à se désaltérer plus souvent en ajoutant une petite touche savoureuse.  

L’eau va diluer le passage de l’alcool dans le sang et offrir une expérience plus progressive des festivités. De plus, elle va aussi avoir pour effet de remplir l'estomac apportant la sensation de satiété plus rapidement.  Enfin, le maintien de ses réserves au sein de l’organisme atténuera un certain nombre de symptômes désagréables du lendemain de soirée. Cependant attention à ne pas se méprendre : la consommation d’eau concomitamment à de l’alcool ne diminue en aucun cas l’alcoolémie.

Après la soirée

C’est le matin, ou plutôt... le midi. Et vous vous réveillez avec les tempes douloureuses, douleurs gastro-intestinales et nausées. Si malgré vos précautions, l’ambiance festive du nouvel an vous a quand même porté jusqu’au beau milieu de la nuit, pas de panique ! L’ordre du jour est de récupérer la forme. Pour commencer, sortez-vous du lit ! N’hésitez pas à faire une petite marche en plein air pour faire un peu d’exercice. Cela aidera à « réveiller » votre corps et à activer l’élimination des déchets métaboliques de l’alcool.

Pour vous remettre d’une soirée arrosée, rien de tel que des bons légumes qui vous apporteront vitamines, fibres et nombreux minéraux. De même que la veille, misez sur des potages et soupes en les accompagnant de protéines (idéalement du poisson).

Évidemment, la remise sur pied va passer par l’hydratation. En lendemain de soirée, un apport important en eau vous emmènera à la selle de nombreuses fois ce qui accélèrera l’élimination des toxines accumulées. 

Vous voilà à présent prêts à passer de magnifiques fêtes de fin d’année sous le signe de la modération. Vous serez ainsi en pleine forme pour commencer la nouvelle année, et relever les défis qu’elle vous proposera !

 

Lire la suite

soins peau skincare conseils

Bye bye les boutons, bonjour la bonne hydratation !

boisson hydratante sport

Comment une bonne hydratation peut booster notre énergie ?

On vous donne la solution contre les crampes !

On vous donne la solution contre les crampes !