Pendant combien de temps peut-on ressentir les effets d'une gueule de bois ?

Pendant combien de temps peut-on ressentir les effets d'une gueule de bois ?

Vous vous étiez promis de ne plus ressentir les symptômes de la gueule de bois mais en ce lendemain de soirée, les signes ne trompent pas et vous ne souhaitez qu’une chose : retrouver votre état normal.

Maux de tête, nausées, trouble digestif, vomissement, fatigue, tremblements… La liste des symptômes de la gueule de bois, ou de la « veisalgie » est longue et traduit bien l’état d’inconfort que provoque l’abus d’alcool.

Heureusement pour vous, il ne s’agit que d’un état transitoire dont la durée dépend notamment de la métabolisation de l’alcool par votre organisme et nous vous expliquerons également pourquoi la consommation excessive d’alcool provoque de tels symptômes.

Tout d’abord, pour comprendre l’apparition d’une gueule de bois et sa durée, il faut savoir comment l’alcool est métabolisé par notre organisme, c’est-à-dire ce qu’il devient à partir du moment où vous l’avez bu.

On distingue 3 grandes étapes dans la métabolisation de l’alcool que nous allons décrypter :  

Etape 1 : L’absorption de l’alcool par l’organisme

L’alcool que vous buvez est absorbé dans votre estomac pour aller vers le sang. Cette absorption est influencée par différents facteurs : si vous êtes à jeun, l’absorption de l’alcool sera plus rapide, de même si vous consommez un alcool gazeux ou mélangé à une boisson gazeuse.

L’absorption maximale est également atteinte plus rapidement pour les alcools forts. Par conséquent, vous pouvez réduire votre état d’ébriété et donc votre future gueule de bois en prenant en compte ces facteurs : ne buvez pas à jeun, évitez les boissons gazeuses ainsi que les alcools forts.

Malheureusement il existe aussi des facteurs influençant votre absorption de l’alcool sur lesquels vous n’avez pas d’impact :

  • Le sexe : les femmes absorbent plus vite l’alcool que les hommes.
  • Le poids : Plus il est faible, plus vous atteindrez rapidement l’état d’ébriété car une partie de l’alcool absorbé se loge dans les graisses.

Etape 1 : La distribution de l’alcool

La deuxième étape de la métabolisation s’appelle la distribution : une fois que l’alcool est absorbé dans le sang, il va se distribuer dans votre organisme. Du fait de ses caractères physico-chimiques, l’alcool se diffuse très rapidement dans les tissus. Cette diffusion est maximale lorsque que le pic d’absorption est atteint - c’est-à-dire lorsque la concentration sanguine de l’alcool est la plus élevée.

En moyenne, cette concentration est maximale 30 minutes après l’ingestion d’alcool. Comme nous l’avons évoqué plus haut, si vous êtes à jeun, le pic d’absorption sera atteint plus tôt. L’alcool se distribue très vite dans les tissus qui sont fortement vascularisés tel que le cerveau et le foie, c’est pourquoi il est particulièrement délétère pour ses deux organes.

Boire de l’alcool, c’est s’intoxiquer !

Le corps va devoir métaboliser l’alcool pour pouvoir ensuite l’éliminer : il s’agit de l’étape appelée métabolisation et elle a lieu le foie.

Etape 3 : La métabolisation de l’alcool par le foie

Pour faire simple la molécule d’éthanol (l’alcool présent dans les boisson alcoolisée) va subir des transformations chimiques pour aboutir à une molécule éliminable par l’organisme. Au cours de sa transformation, l’éthanol va devenir de l’acétaldéhyde qui est une molécule toxique pour notre organisme. En effet, cette molécule est en grande partie responsable des effets indésirables de l’alcool comme les nausées, la tachycardie, les maux de tête…

Plus vous buvez, plus une quantité importante d’éthanol devra être métabolisée, et donc on aura une accumulation d’acétaldéhyde. Vous aurez de grande chance de subir les effets indésirables de l’alcool, dès le soir même, puis le lendemain, car l’élimination est longue : aux alentours de 0,15 g/L par heure. Pour une alcoolémie de 0.6 g/L, il faudra compter 4 à 5h pour que l’alcool soit éliminé́ totalement.

Maintenant que nous avons vu la métabolisation de l’alcool et son impact sur la gueule de bois attardons nous sur les autres effets qui accentueront l’intensité et la durée de votre « gueule de bois » lors consommation excessive d’alcool.
Lors d’une gueule de bois, vous êtes déshydraté. L’alcool accentue les pertes d’eau car il perturbe l’activité de notre cerveau. Ce dernier ne sécrète plus l’hormone appelée vasopressine, qui est chargée de la réabsorption de l’eau : cela explique pourquoi vous avez plus fréquemment envie d’aller aux toilettes en ayant bu. En conséquence le corps se déshydrate puisqu’il ne réabsorbe plus l’eau ni les électrolytes, et vous souffrez des symptômes de la déshydratation : sensation de soif, crampes musculaires, maux de tête… Cette déshydratation sera aussi accentué en cas de vomissements après une consommation d’alcool.

L’alcool provoque également de l’hypoglycémie. En effet, un des rôles majeurs du foie est de produire de glucose pour répondre aux besoins énergétiques du corps, or ce dernier est trop occupé à éliminer l’alcool consommé et ne peut plus remplir cette tâche. L’hypoglycémie est responsable de la fatigue que vous pouvez ressentir en lendemain de soirée, de tremblements ou encore de la difficulté que vous pouvez avoir à vous concentrer.
Enfin, l’hypoglycémie associée à l’excès d’alcool peut provoquer une acidocétose c’est-à-dire une acidification du sang causant vomissement, nausée et douleurs abdominales.

 

Paradoxalement, c’est lorsque la concentration sanguine d’alcool revient à 0 que les symptômes de la gueule de bois sont les plus forts : l’élimination de l’alcool nécessite beaucoup d’efforts au corps et cause de nombreux désordres métaboliques (accumulation de métabolites toxique, déshydratation, hypoglycémie, acidocétose) dont les symptômes apparaissent progressivement, entre 8 et 16h. De plus, l’alcool perturbe également le système nerveux, en particulier la transmission des messages douloureux, ce qui explique aussi l’augmentation des symptômes désagréables une fois l’alcool éliminé.

En conclusion, bien qu’il soit difficile d’estimer la durée précise de la veisalgie, sa vitesse d’apparition est directement en lien avec la vitesse de métabolisation de l’alcool. De ce fait, elle apparaît plus ou moins rapidement en fonction de votre sexe, de votre poids et de la quantité d’alcool que vous avez ingéré. Rassurez-vous, elle dure rarement plus de 24h. Sa disparition dépendra principalement de la capacité de votre corps à se remettre des désordres métaboliques qu’il a subi. En connaissant les effets de l’alcool sur votre corps, vous pouvez prendre soin de vous en comblant les pertes subies par votre organisme et ainsi, récupérer plus efficacement. Pour vous aider dans votre tâche, nous vous invitons à lire notre article « 10 remèdes contre la gueule de bois » afin de faire disparaître au plus vite cette dernière.

Lire la suite

Fatigue, coups de chaleurs et déshydratation : Hydratis sauve votre été ! 

Fatigue, coups de chaleurs et déshydratation : Hydratis sauve votre été ! 

Pourquoi a-t-on soif après avoir bu de l’alcool ?

Pourquoi a-t-on soif après avoir bu de l’alcool ?

Quelles solutions rapides contre la gueule de bois ?

Quelles solutions rapides contre la gueule de bois ?